1528588_532034076904536_2025758729_n

Le Révérend Faye Pama Musa savait tout de suite pourquoi militants présumés de Boko Haram ont fait irruption dans sa maison l’année dernière que sa femme prépare le dîner dans le nord du Nigeria la maison de la famille . Sa position contre la persécution des chrétiens dans ce pays d’Afrique divisée depuis longtemps de lui une cible faite .
Musa , qui a servi comme surveillant général de l’ Assemblée de l’Eglise Rhema international et secrétaire de l’Association chrétienne du Nigeria ( CAN ) à Borno , vu les intrus près de la porte d’entrée de sa maison à Maiduguri comme sa femme , Mercy , de la nourriture préparée . Une des filles du couple , Zion , avaient repéré les hommes armés quelques secondes plus tôt sautant une barrière .
” Aujourd’hui, vous êtes un homme mort “, l’un des hommes armés signalés dit le 14 mai , comme il a traîné Musa à la véranda . ” Appelez votre Jésus pour vous aider , Monsieur vous le pouvez! ”
Sion Musa alors supplié les attaquants pour sauver son père , une demande a rencontré une balle raté ne lui fit s’évanouir . Elle a survécu , mais son 52 -year-old père – un homme qui a travaillé étroitement avec les portes ouvertes , un groupe non confessionnel suivi chrétiens persécutés dans le monde entier – n’a pas fait.

2,123 chrétiens tués l’an dernier en raison de leur foi, par rapport à 1201 en 2012. Plus de la moitié de ces meurtres signalés (1213) ont eu lieu en Syrie, suivie par le Nigeria (612) et le Pakistan (88). (Gracieuseté: Portes Ouvertes)
Rev Faye Pama Musa savait tout de suite pourquoi militants présumés de Boko Haram ont fait irruption dans sa maison l’année dernière que sa femme prépare le dîner dans le nord du Nigeria la maison de la famille. Sa position contre la persécution des chrétiens dans ce pays d’Afrique divisée depuis longtemps de lui une cible faite.

Musa, qui a servi comme surveillant général de l’Assemblée de l’Eglise Rhema international et secrétaire de l’Association chrétienne du Nigeria (CAN) à Borno, vu les intrus près de la porte d’entrée de sa maison à Maiduguri comme sa femme, Mercy, de la nourriture préparée. Une des filles du couple, Zion, avaient repéré les hommes armés quelques secondes plus tôt sautant une barrière.

“Aujourd’hui, vous êtes un homme mort”, l’un des hommes armés signalés dit le 14 mai, comme il a traîné Musa à la véranda. “Appelez votre Jésus pour vous aider, M. PEUT homme!”

Sion Musa pria alors les assaillants d’épargner son père, une demande a rencontré une balle raté qui a causé son s’évanouir. Elle a survécu, mais son 52-year-old père – un homme qui a travaillé en étroite collaboration avec les portes ouvertes, un suivi de groupe non confessionnel chrétiens persécutés dans le monde entier – n’a pas fait.

Musa, selon le groupe, était l’un des 2 123 chrétiens tués l’an dernier en raison de leur foi, par rapport à 1201 en 2012. Plus de la moitié de ces meurtres signalés (1213) ont eu lieu en Syrie, suivie par le Nigeria (612) et le Pakistan (88).

Mais la Corée du Nord – un pays de plus de 24 millions, avec environ 300 000 chrétiens – est restée le pays le plus dangereux dans le monde entier pour les chrétiens pour la 12e année consécutive, suivi par la Somalie, la Syrie et l’Irak.

“Comme d’autres dans ce pays, les chrétiens doivent survivre dans l’un des régimes les plus oppressifs époque contemporaine”, selon un communiqué sur le rapport publié mercredi. «Ils doivent faire face à des fonctionnaires corrompus, de mauvaises politiques, les catastrophes naturelles, les maladies et la faim. En plus de cela, ils doivent cacher leur décision de suivre le Christ. Être pris avec une Bible est un motif d’exécution ou une politique de prison à vie. On estime que 50.000 à 70.000 chrétiens vivent dans des camps de concentration, les prisons et les conditions carcérales dans le cadre du régime de Kim Jong-Un “.

Un pays d’Afrique sub-saharienne – Somalie – a été classé deuxième sur la liste de l’organisation pour la première fois. L’extrémisme islamique est la principale source de persécution des chrétiens dans le pays de plus de 10 millions et tandis que la capitale de Mogadiscio est sous contrôle musulman modéré récemment, convertit de l’Islam sont menacés d’exécution, parfois par les rebelles militants d’Al-Shabaab.

«En Somalie, un chrétien ne peut pas faire confiance à personne,” un chrétien aurait dit un chercheur Portes Ouvertes. “Un faux sentiment de confiance et vous perdez littéralement votre tête.”

Syrie, quant à lui, qui n’avait jamais craqué sur la liste du groupe des dix endroits les plus oppressives pour les chrétiens, classé troisième l’an dernier. Comme en Somalie, l’extrémisme islamique alimenté la poursuite, selon les responsables de portes ouvertes, et de nombreuses villes qui avaient auparavant de grandes populations de chrétiens sont devenus des villes fantômes.

“Le visage de la persécution en Syrie a changé,« Liste de surveillance mondiale du groupe lit, ajoutant que près de la moitié des rebelles en Syrie ont un fond djihadiste. «L’influence de ces groupes qui sont liés à Al-Qaïda et d’autres factions extrémistes a considérablement augmenté dans la dernière année.”

Plus de 80 pour cent des personnes dans le monde s’identifient à un groupe religieux, selon l’enquête 2011 par le Pew Forum on Religion and Public Life. De ce nombre, 2,2 milliards, ou 32 pour cent, se sont identifiés en tant que chrétiens, suivis par 1,6 milliard de musulmans (23 pour cent) et 1 milliard d’hindous (15 pour cent).

L’enquête a également révélé que près de 1,1 milliard de personnes, soit 16 pour cent dans le monde, n’ont aucune affiliation religieuse, soit la catégorie la troisième plus grand groupe religieux dans le monde et à peu près égale à la taille de la population catholique du monde.

Source : Fox News

Utiliser facebook pour faire un commentaire