3160275_7_b6e6_sur-internet-photos-et-videos-des-explosions_4aee6f3b2d4b4246fae175a421d8fa8f

04/15/2013

Au moins Trois personnes sont mortes et près de 138 autres ont été blessées, lundi 15 avril, dans deux violentes explosions survenues à quelques secondes d’intervalle en plein centre-ville, près de la ligne d’arrivée du marathon de Boston, aux Etats-Unis. Les chaînes de télévisions CNN et CBS News parlent d’ores et déjà d’attaques “terroristes”. D’après le Boston Globeun garçon de huit ans figure parmi les tués.

Aucun suspect n’a été arrêté pour le moment, mais “nous interrogeons plusieurs personnes” a indiqué le chef de la police locale, Edward F. Davis. Un sujet saoudien a notamment été questionné alors qu’il était soigné à l’hôpital selon leLos Angeles Times.

Un responsable de la police local a confirmé qu’une autre explosion avait eu lieu à la bibliothèque JF Kennedy dans la même ville, sans faire de blessés, mais rien n’indique pour le moment que l’incident soit lié aux deux premières détonations. Il s’agirait d’un incendie, selon les autorités. Les forces de l’ordre ont également déclenché une quatrième bombe. Selon NBC News, plusieurs engins explosifs ont été retrouvés dans la ville.

“NOUS NE SAVONS PAS ENCORE QUI A FAIT ÇA”

S’adressant solennellement aux Américains depuis la Maison Blanchele président Obama a promis que les auteurs du carnage devraient “rendre des comptes”“Nous n’avons pas encore toutes les réponses. Nous ne savons pas encore qui a fait ça, ou pourquoi”, a-t-il déclaré. “Mais nous trouverons, et ceux qui sont responsables, individus ou groupes, sentiront tout le poids de la justice, a-t-il ajouté, sans cependant prononcer le mot attentat. Les explosions, qui se sont produites alors que plus de 26 000 personnes participaient à la course, ont semé la panique parmi les participants et les spectateurs. Des images de chaos, des rues jonchées de débris et des véhicules de secours transportant des brancards tournent en boucle sur les télévisions.

Utiliser facebook pour faire un commentaire