atentado-suicida-iglesia

Une église pakistanais a subi un attentat suicide à Peshawar le dimanche 22 Septembre 2013 (nord du Pakistan), au moins 78 personnes sont mortes et plus de 110 femmes et enfants blessés, selon les informations fournies par des sources policières.

Les attaques ont eu lieu dans l’église de Tous les Saints, à Peshawar, où environ 500 personnes ont quitté l’église après la conclusion de la réunion, selon le diocèse de Peshawar. «Les kamikazes sont entrés dans l’église par la porte avant et a sauté dans le milieu du peuple», le diocèse a déclaré dans un communiqué.

Membres de la chorale et les enfants qui fréquentent l’école du dimanche étaient parmi les morts, a ajouté le communiqué.

Des témoins ont dit avoir entendu deux explosions, dont la seconde était plus puissante que la première. «Il y avait des explosions et j’entendu l’enfer pour nous tous», a déclaré John Nazir, qui était dans l’église. «Quand j’ai repris conscience, je ne voyais rien, mais la fumée, la poussière, le sang et les cris des gens. Scie membres sectionnés et de sang tout autour.”

L’extérieur de l’église était remplie de débris, et des foules d’hommes et de sauveteurs étaient couverts de sang.

Le révérend Humphrey S. Peters, évêque de Peshawar, a exprimé ses condoléances et a demandé des prières, mais a également eu un ton de défi. Dans un communiqué, le gouvernement local Peters a condamné l’attaque, affirmant qu’il était un «échec total» du gouvernement dans la protection des minorités.

Le Premier ministre du Pakistan, Nawaz Sharif, en tant que président Mamnoon Hussein, ont fermement condamné l’attaque; répulsion qui ont rejoint d’autres autorités provinciales.

Personne n’a revendiqué la responsabilité de l’attaque, mais le soupçon tombera probablement dans l’un des nombreux groupes extrémistes islamiques dans le pays. Militants islamistes ont été blâmés pour d’autres attaques contre la minorité chrétienne de la majorité musulmane et les groupes musulmans contre ceux qu’ils considèrent comme des hérétiques.

Utiliser facebook pour faire un commentaire